Le Janissaire

 

İlk yorum yazan siz olun
4.3 4

Ek Bilgiler

  • Türk Restoranı
  • N/A

Le Janissaire

Il est enfant de parents chrétiens, né en ces temps de guerre sainte de la fin du XVème siècle.
Son peuple vaincu doit se soumettre aux lois des conquérants, le garçon est cédé en tribut à la solde du souverain ottoman. Arraché à sa famille, à son peuple, à sa culture, il est envoyé auprès du sultan et converti à l’islam. Il se fait circoncire et passe ses jeunes années dans une famille anatolienne. Il apprend les coutumes et la langue des conquérants. Choisi pour sa beauté et sa force, il grandit dans une caserne parmi les enfants enlevés comme lui aux familles infidèles. Il se plie à une discipline de fer, reçoit une éducation soignée, apprend l’art militaire. Il est accompagné dans sa foi musulmane par des derviches mystiques et non – conformistes : les bektachis.Il est destiné à faire partie de la Nouvelle Troupe : il deviendra un soldat d’élite ou un haut fonctionnaire de l’état, jusqu’au grade de grand vizir. Rénégat sans racine, il n’a d’autre choix que de rester fidèle à la maison ottomane. Le règlement implacable auquel il est soumis lui interdit même de se marier. Très vite, il devient un soldat d’exception. Il est avec les siens le cœur de l’armée ottomane.Sa beauté, son prestige font de lui un soldat sans équivalent dans le monde. Sur le champ de bataille le corps des Janissaires combat au centre, devant le sultan, sur neuf lignes. Il veille jour et nuit sur son souverain. Les charges de cavalerie ennemies viennent échouer contre lui. Sa notoriété va croître sans défaillance. Ses rangs s’étofferont jusqu’à ce que la gloire de son maître s’estompe devant l’immensité de l’empire.
L’autorité du sultan repose sur le janissaire. Il coûte à l’état le prix de sa valeur inestimable. Il est conscient de sa force et de son influence, il ne supporte pas qu’on lui retire le moindre avantage. Le sultan se risque à réduire sa solde, il s’en repentira. Le janissaire reprend ses libertés. Il se marie, fait héritier son fils de son prestigieux statut, il vend parfois sa charge, s’associe à des commerçants, s’insurge lorsqu’on lui demande de payer des impôts. Le sultan s’affaiblit et l’audace du janissaire ne fait quecroître Au début du XVIIème siècle, il va jusqu’à tuer Osman II qui veut imposer des réformes en sa défaveur. Un siècle plus tard, sous le nom de Patrona Khâlil, il se révolte et se rend maître de la capitale. Il sème la terreur dans Istanbul, détruit des palais, fais occuper par ses amis les postes important de l’état. Patrona Khâlil finit étranglé par des hommes du sultan.Le Janissaire est accusé d’avoir causé la chute de l’empire. On tente de l’éloigner de la capitale, mais il continue ses provocations. En 1826, il se révolte encore violement contre les réformes du sultan Mahmud II. Le 15 juin, sur l’ordre du grand vizir, l’artillerie bombarde les casernes de la Nouvelle Garde. La plus part des janissaire sont tués, les autres pourchassés et exterminés.Le corps est officiellement supprimé. Le Janissaire est mort avec les chefs de la confrérie des bektachis.
L’empire a donné à sa mort le nom de « l’évènement heureux », vakayl Khayriye.

Yorum Yaz!

Puan
angry
crying
sleeping
smily
cool
Ara

Your review recommended to be at least 140 characters long :)

Yorum yazmak istermisiniz?

Yorum yazın ve $25 Hediye Kartı kazanmaya 

şans kazanın.